Achtung: diese Seite wurde seit mehr als 6 Monaten nicht mehr aktualisiert. Die Informationen sind nicht mehr aktuell.

L’échange scolaire entre le collège Kervihan et le Mataré-Gymnasium a été présenté par Mireille Cochennec, professeur d’allemand. Ses élèves se rendront à Meerbusch du 25 mars au 3 avril. Le collègeervihan accueillera les élèves de Meerbusch du 3 au 10 juin.

Côté jumelage sportif, l’équipe de Anne-Sophie Maquinghem accueillera les jeunes sportifs de Meerbusch du 28 mai au 1er juin. Le jumelage sportif pense déjà aux 50 ans de cet échange en 2022.

Pierre Roger et patrice Lecanuet du lycée des métiers Saint Joseph de Concarneau sont également intervenu pour présenter les stages en boulangerie mis en place avec le comité de jumelage. Cette année c’est Candice qui se lance dans l’aventure ; actuellement en terminale bac pro boulanger-pâtissier, elle passera 4 semaines dans l’entreprise Barré à Neuss.

De nouveaux échanges et rencontres sont en préparation :

4 artistes de Fouesnant vont retrouver leurs homologues à Meerbusch du 3 au 7 mai pour un workshop commun, première pierre à un futur échange d’artistes entre les deux villes.

En septembre, c’est le Conservatoire qui se rendra en Allemagne pour une première rencontre avec la Musikschule de Meerbusch. Les jeunes élèves du Conservatoire seront accompagné par les professeurs de piano, saxo et danse. Après plusieurs années de réflexion et de préparation, ce premier échange est le point de départ d’échanges réguliers entre les deux structures.

L’échange entre le Stephanus Chor et l’Echo des Vagues devrait lui reprendre en 2021 avec la venu des choristes meerbuschois à Fouesnant pour le week-end de l’Ascension.

Et pour 2021, un séjour à Berlin et une rencontre franco-allemande à Verdun et Sedan.

Le jumelage prépare le retour de la fête de la bière à Fouesnant. Cette nouvelle fête aura lieu à l’automne.

Dans son rapport moral, le président a insisté sur les liens d’amitié très forts qui unissent de nombreux adhérents à leurs amis de Meerbusch et sur la nécessité de motiver la jeune génération à s’impliquer dans le jumelage afin d’en assurer la pérennité.