L'année 2015 fut l'occasion de débuter un cycle d'échange autour de la question de la mémoire. C’est dans ce contexte que Peuple et Culture a mis en place un échange de jeunes franco-germano-arméniens, « Mémoires pour la paix ».

En 2016, à Erevan, et en 2017, à Berlin, nous avons poursuivi ce projet en intégrant l’association turque Karakutu afin d’approfondir cette question de la mémoire dans cette région en faisant le lien avec le présent, la situation sociétale et la société civile dans ces deux pays en s’inspirant de l’histoire franco-allemande et du travail de réconciliation mené entre ces pays.

En 2018, nous souhaitons donner une dimension européenne à nos questionnements autour du travail de mémoire et de l’identité collective de l’Europe, nos quatre pays étant membres du Conseil de l’Europe. C’est la raison pour laquelle ce projet s'est déroulé à Strasbourg du 19 au 26 octobre 2018, lieu symbolique de la construction européenne, ce qui nous permet de faire le lien avec l’histoire et les valeurs de l’Europe : quelles sont-elles ? que signifient-elles ? quelles sont les leçons tirées de la fin de la première guerre mondiale ?, la fin de la première guerre mondiale marquant en effet une réflexion sur la création d’instances internationales, comme la Société des Nations (ancêtre de l’ONU).